Homéo mon bateau!

Je suis né et j’ai grandi avec. L’homéopathie me survivra.

J’en ai boulotté depuis l’enfance, bien avant de m’intéresser quelque peu à la santé. Petit, je me souviens plutôt des piqûres vaccinatoires douloureusement comptées, de rappel en rappel. Mais de vagues souvenirs sont présents : j’ai avalé du granulé. Forcément en quantité, un seul ne suffisant pas à soigner. Quoique en ingurgiter beaucoup ne fasse … Bref.

Ma mère est à l’origine de cette découverte. Elle vient s’ajouter à la longue liste des personnes qui font qu’un pharmacien a quelques clichés préconçus : elle est prof (MGEN pour les initiés) et pro-homéopathie. Pro-nature, de façon plus globale. Même si il n’existe pas de lien darwinien entre l’homéopathie et la classe professorale, cet amour mutuel est décrit trop fréquemment pour être discrètement étouffé. J’ai donc pris nombre de remèdes homéopathiques pendant mes jeunes années. N’oubliant quand même pas les antibiotiques classiques pour soigner mon petit appareil respiratoire souvent malade. J’ai fort bien survécu.

Arrivé à l’adolescence, mes questions se sont faites plus régulières. Une démarche visant essentiellement à savoir pourquoi je devais faire l’effort d’amener à ma bouche le tube homéopathique plus que pour comprendre réellement le but de cette médication. Un ado bien trop normal pour ne pas être chiant. J’ai donc continué à faire pffffff. Et à prendre mon oscillococinum° pendant la saison hivernale.

Lors de mon entrée en faculté, une scission allopathie-homéopathie a débuté. Rapide et définitive. Je ne crois pas avoir entendu un discours dénigrant à l’égard de l’homéo pendant ma formation, des cours étant même proposés au plus grand nombre lors de notre dernière année de cursus. Un choix personnel, sans besoin réel de réflexion. J’ai arrêté de manger de la levure de bière au petit-dèj, de prendre du rhus tox pour mon absence de rhume et d’enfiler les doses hebdomadaires anti-grippe. Je baignais dans l’allopathie et ses multiples enseignements. Aimant par dessus tout comprendre le fonctionnement, les processus d’action moléculaires, pharmacologiques et leurs conséquences sur l’organisme, l’homéopathie ne représentait en rien un challenge excitant. Et je n’ai pas les neurones pour révolutionner une science quelque peu incompréhensible à mes yeux.

Au final, 25 ans de vie parallèle, parfois commune, avec l’homéopathie. Pour finir par la voir défiler quotidiennement.

Je ne suis pas contre son usage. Chaque patient peut choisir de prendre en charge sa santé selon son envie. Je suis contre un usage systématique, dans le seul but de ne pas prendre autre chose. Les besoins sont parfois bien trop énormes pour être comblés par l’homéo. Se protéger du paludisme ainsi est une mauvaise idée, pour illustrer mon propos d’un exemple réel récent. Une ordonnance de 20 lignes homéopathiques n’est pas plus logique et adaptée qu’un traitement allopathique surchargé. Surement moins dangereux, je l’entends bien. L’incompréhension totale de patients est quand même une récurrence troublante de ce type d’ordonnance.

Un chose qui me gêne bien plus est le remboursement accordé à l’homéopathie. Le principe du remboursement par la sécu est attribué sur des critères d’efficience thérapeutique et clinique. C’est parfois définitivement mal jugé pour des médicaments allopathiques, je le conçois (cf de nombreux médicaments dangereux ou inutiles encore disponibles et remboursés). Je ne vois cependant pas pourquoi il y a un échappement total de l’homéo à ces critères. Certains me diront que c’est un pourcentage faible des dépenses annuelles de remboursement. Faire une différence entre la quantité de remboursement allopathie-homéopathie, c’est initier une difficile comparaison d’efficacité. Une comparaison impossible, même.

Pour finir, je ne peux expliquer et utiliser que ce que je comprends. Je suis donc un mauvais pharmacien homéopathe.

NDMM : Résumé de la commission attribuant les remboursements aux médicaments http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_412113/les-missions-de-la-commission-de-la-transparence?xtmc=&xtcr=4

Publicités

7 réponses à “Homéo mon bateau!

  1. Je pense que c’est encore remboursé car :
    1 : ça coûte pas chère à la sécu car les tubes valent rien mais c’est toujours des gens qui prennent un peux moins d’allopathie plus chère pour la sécu…
    2 : C’est un laboratoire FRANÇAIS et je pense que le nerf de la guerre est là, français de la tête au pieds (je veux dire de la production à la direction) et qui s’exporte énormément (Oui la crédulité n’a pas de frontières…) donc un certains favoritisme chauvin se cache certainement là dessous…
    3 : ça fera jamais de mal à une mouche…;-)

    Pharma51

  2. > Un chose qui me gêne bien plus est le remboursement accordé à l’homéopathie

    Autre bizarrerie française : le mot « homéopathe » est réservé en France aux médecins, et ces produits sont vendus en pharmacie. Résultat, ça donne un aura d’autorité qui explique pourquoi autant de Français croient à l’homéopathie.

    Et je suis comme vous étonné que ces croyances sont aussi répandues chez les profs, une population qu’on pourrait penser comme plus éclairée que la moyenne.

    Entre ça, le refus des OGM, des ondes électro-magnétiques et leur passion pour le bio beaucoup plus cher mais qui n’apporte rien sur le plan gustatif ou nutritif, c’est le retour à l’obscurantisme.

    D’un autre côté, ça permet rapidement de savoir à qui on a à faire 🙂

  3. excusez moi Gilles,juste une parenthèse, je voudrais réagir sur votre commentaire sur le bio….. Le bio n’a jamais été vendu comme meilleur sur le plan gustatif! Manger bio c’est juste préférer manger moins de pesticides, d’antibiotique, et favoriser une agriculture moins destructrice pour les écosystèmes. Je sais de quoi je parle car avant d’être préparatrice en pharmacie, je suis technicienne en production horticole et agricole, et je connais les différence entre le bio et l’agriculture intensive: c’est pas joli joli…………

  4. Good article man, it really sums up all what we’ve been through this summer as well as the uncertainty surrounding our ability to be competitive this season. It’s good though that you pointed out that we ha&28v#ne17;t seen our full squad in action so far & that when everybody is available we will have a better view.Keep the good work buddy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s