Pharma tout faire

L’officine est un lieu unique. Certains la surnomment l’épicerie, en lien avec la multitude de produits présents dans celle ci, plus ou moins médicaux il est vrai. J’y vois plus un zoo parcouru par de nombreuses espèces type mammifères récalcitrants.
Mais passons. Je vous amène aujourd’hui derrière le comptoir.
Travailler en officine ne se résume pas à effectuer des délivrances de médicaments. Une ordo, c’est facile : lire, déchiffrer, relire, appeler un ami, poster la photo sur Facebook ou Twitter pour qu’on nous aide, dire au patient de repasser parce qu’on a rien compris et que le médecin ne répond pas, il est au resto avec un labo. Un classique.
Mais il y a une chose à laquelle aucun pharmacien n’a été préparé. Les études ne contiennent en effet aucun cours relatif à la bonne exécution de cette tâche. Pire : seuls certains stages, pourtant si inutiles, permettent d’aborder quelque peu le sujet.
U+2192.svg Ranger des boîtes.
Marrez vous.
La grande majorité des pharmaciens sont des pharmaciennes. Et les préparateurs des préparatrices. Je ne sais pas chez vous, mais il est fort rare que celles ci soient dotées d’une force herculéenne leur permettant de vider le semi-remorque de compléments alimentaires en 5 minutes (D’ailleurs, je les préfère bien normales, les femmes, hein. Changez pas.). Le poids des commandes est donc souvent source de consultations ostéopathiques.
L’homme que je suis fut régulièrement sollicité pour ce type de tâche, que j’apprécie particulièrement pas du tout. Cheval de trait, deuxième fonction du pharmacien.
Si vous êtes petit, gringalet et intolérant à l’effort, il ne vous reste que l’industrie pharmaceutique.
Une fois la montagne de cartons bien empilée au fond de l’officine, l’étape du déballage peut commencer. Recevoir une commande en pharmacie, c’est recevoir trois fois ce qu’on peut réellement ranger dans un volume non extensible. Mais c’est surtout recevoir 458 types de boîtes différentes. Le mal de dos n’était qu’un début, voici la cécité et la migraine.
Quantités, prix, dosages différents, tout y passe. Mais rien ne va. Il n’est en effet pas techniquement possible que le labo respecte ce qui a été convenu six mois plus tôt. Vous pourrez donc faire coucou à votre représentante préférée. De nombreuses fois.
L’ultime étape comporte deux séquences :
– étiqueter les prix
– ranger (enfin) les boîtes.
Deux mots mais de multiples emmerdes.
Car mettre les prix sur 2512 produits sans se planter, c’est digne des lutins du Père Noel qui, eux, s’amusent à les enlever avant de larguer les cadeaux en souriant. Moi, humain et non-barbu, je me plante.
La mise en rayon est quant à elle fort dangereuse : inflammation du coude, tendinopathie de flexion lors de la montée du marchepied, arrachage de poils par de l’anti-adhésif… Traumatisant.
Par ailleurs, la blouse n’est pas un outil de reconnaissance du diplôme de pharmacien. Je penche plus pour cette version :

Bobonne, un soir, dit à son mari qu’elle en avait marre de devoir laver les chemises et pantalons de Mr. Elle lui ordonna de porter une blouse blanche qui traînait par là.

Mr, qui était épuisé, pharmacien oblige, lui dit « ouioui ».

Truestory

Après ce récit, vous aurez donc compris, je l’espère, que ce rangement anodin est chronophage et difficile.
Mais vous aurez aussi le secret de notre patience indéfinie, couplée à un physique de rêve.

PS : j’ai bien dit indéfinie, la patience.

Publicités

Une réponse à “Pharma tout faire

  1. être le seul homme dans une pharmacie, c’est un hymne à la capacité de l’homme à être incapable de faire 2 choses en même temps, à ne pas faire la vaisselle avec la bonne éponge, à être indispensable pour tout problème de rangement en hauteur ou d’informatique rebelle, mais qu’est-ce que j’aime ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s