Bref, je suis stagiaire en pharmacie.

Un jeudi, 8h30.
Officine ouverte. Blouse fraîchement repassée, les dents sont propres, le regard est rempli d’oreillers.

Après être passé devant un miroir, je me dis que j’ai vraiment l’air con avec ma blouse.
Je l’ai ouverte. J’ai l’air cool.
Mais ça va pas.
Je l’ai refermée. J’ai l’air con.
Je l’ai enlevée.

Premier patient. Patiente.
Je l’ai vue. Elle m’a pas vu.
Je l’ai regardée. Elle m’a regardé.
Je me suis avancé.
Je me suis pris le clavier du PC dans les parties. J’ai regardé mes pieds.

Premier vieux. Bien vieux.
Je l’installe. Il me broie le pied.
Je lui dit « ça va? ». Il répond pas.
Je lui dit « ÇA VA? ». Il répond pas.
Je lui prend son ordo. Il gueule « pas vous, j’vous connais pas ».
Je suis retourné servir à rien.

J’ai rangé des boîtes. Mille fois.
Par couleur. C’était pas ça.
Par taille. C’était pas ça.
Par lettre. C’était ça. Mais il y a les génériques. J’ai re-rangé.

J’ai mangé. Vite. Mal.

J’ai préparé une ordo.
J’ai tout sorti. 34 médocs.
J’ai tout facturé.
Fallait que la dernière ligne.
J’ai pleuré à l’intérieur.
J’ai tout retapé.

J’ai eu des rejets sécu.
J’ai appelé.
27 fois.
Je suis con.
Il était 15h passées.

Un sms : « terrasse? soleil de malade! »
Un mail : « terrasse? soleil de malade! »
Un tweet : « terrasse? soleil de malade! »
J’ai dit à mon patron que ça allait pas.

Départ. Lunettes de soleil.

Bref,
je suis stagiaire en pharmacie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s